Meet our international experts in:

 

L’approche directe au goût du jour

Le recrutement par approche directe, appelé familièrement « chasse de tête », ne s’adresse plus uniquement aujourd’hui à des fonctions de direction.

En effet, la pénurie de certaines populations de professionnels et le besoin d’un profil pointu et opérationnel poussent désormais les recruteurs à utiliser plus fréquemment cette méthodologie particulière d’intervention.

Cette démarche consiste à approcher un certain nombre de collaborateurs connus et reconnus dans leur secteur d’activité. Il s’agit des séduire les plus intéressants et intéressés afin d’évaluer leurs qualités professionnelles et personnelles.

Nous cherchons à mettre en évidence les principales étapes de la carrière du candidat et à analyser sa dynamique professionnelle (réalisations, performances) ainsi que son potentiel et sa motivation pour le poste à pourvoir. Ainsi commence pour les candidats approchés un véritable cheminement vers l’opportunité convoitée.

La première étape étant l’identification par les recruteurs du candidat potentiel. La visibilité d’un collaborateur via ses réseaux (personnels, professionnels, etc.) se transporte de nos jours sur les réseaux virtuels. Internet permet à chacun d’entre nous de construire sa propre politique de communication, voire d’instrumenter son image.

Néanmoins la plupart des Cadres et Dirigeants, dont le parcours et le profil intéresseraient plus d’une entreprise, n’ont pas le temps de prendre le recul nécessaire au pilotage de leur avenir professionnel. Le contact avec le « Chasseur de Tête », s’il arrive à point nommé, va alors déclencher chez le collaborateur une réflexion sur sa situation professionnelle actuelle, voire susciter un intérêt pour l’opportunité proposée.

D’autant plus que la fidélité à l’entreprise diminue fortement et l’appartenance à une société s’efface désormais derrière le phénomène de trajectoire individuelle. Ainsi il est primordial pour le recruteur de sonder les motivations réelles et profondes des candidats qu’il rencontrer. L’évolution professionnelle doit être s’inscrire dans le parcours et projet du collaborateur, sans déstabiliser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée de celui-ci.

La guerre des talents frappe désormais tout autant les entreprises exposées à l’international que les entreprises ancrées à l’intérieur des frontières. Ainsi, le métier et l’expertise des « chasseurs de tête » n’est pas prêt de disparaître, même s’il s’agit d’une profession atypique, que ne se transmet que de consultants en consultants, aucune école ne dispensant de formation à l’approche directe.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire