Meet our international experts in:

Les vacances du dirigeant

Avec le mois de juillet, l’angoisse de l’organisation des vacances se pose à tout dirigeant d’entreprise. Et il faut dire que c’est un sujet délicat à aborder. Selon le sondage réalisé en avril 2015 par Legalstart.fr, 52% des entrepreneurs sondés prenant des vacances ne s’autorisent qu’une seule semaine de repos par an. De plus, 89% continuent de travailler et ne parviennent pas à décrocher complètement.

Alors comment se préparer et donner du sens à ses vacances ?

Pour un dirigeant, il est fondamental de parvenir à faire une réelle coupure avec son entreprise. Cette coupure participe également au bon fonctionnement de l’organisation.

Tout d’abord, les vacances permettent de se reposer et de revenir en meilleure forme physique. Une meilleure efficacité personnelle impacte les qualités managériales d’un individu.

De plus, lors d’un départ en congés, le dirigeant s’offre une véritable prise de recul pour mieux appréhender la stratégie globale de l’entreprise, repenser son organisation ou trouver des idées innovantes.

Enfin, l’obligation d’assurer la gestion de l’entreprise en son absence pousse le dirigeant à mettre en place une vraie délégation. En effet, une entreprise dans laquelle la délégation est bien organisée a beaucoup plus de valeur qu’une entreprise dont la force réside essentiellement dans son dirigeant.

Ainsi, voici quelques clés pour partir l’esprit tranquille et avoir des congés utiles, c’est-à-dire reposants :

Oublier l’image du cadre débordé : Cette image est aujourd’hui sérieusement remise en question. Travailler trop et tout le temps peut également être le signe d’une incapacité à mener à bien ses projets en temps et en heure ou le signe d’une problématique de délégation.

S’organiser longtemps à l’avance : En votre absence, le secret réside dans le cadre que vous vous imposez à vous-même puis aux autres (collaborateurs / clients). Avertissez votre entourage professionnel de votre départ et de votre date de retour, imposez des limites pour n’être dérangé qu’en cas de nécessité, etc.

Fractionner les congés : Idéalement vous pouvez multiplier les congés en distinguant les « vraies » vacances (avec au moins une plage de 2 semaines d’affilée) où les téléphones / ordinateurs sont éteints, à multiplier dans l’année ; et les « semi-vacances » au cours desquelles des plages de travail sont prévues et communiquées aux équipes, tel le principe du télétravail.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire