Meet our international experts in:

La longue journée de travail des cadres & dirigeants

Vous avez le sentiment que votre journée de travail ne s’arrête jamais, même lorsque vous n’êtes plus au bureau ? Vous gérez régulièrement des questions personnelles alors que vous êtes sur votre lieu de travail, voire en pleine réunion professionnelle ? Pas de doute, vous avez rejoint le club des cadres connectés. Bienvenue dans l’ère du blurring, qui marque un nouveau rapport des salariés au travail.

Chez les cadres, l’effacement de la frontière entre vie pro et vie perso est de plus en plus une réalité. Ce phénomène, baptisé « blurring », s’accentue d’année en année (du verbe anglais « to blur » : flouter, effacer). Près de 80% des cadres* sont ainsi sollicités pour leur travail en dehors de leurs horaires et même pendant les week-ends et leurs vacances. Quasiment la même proportion s’occupe de problèmes privés au bureau, pendant leur journée de travail classique.

Les nouvelles technologies impactent le monde de l’entreprise et modifient notre rapport au temps de travail. Nos outils de communication modernes encouragent la flexibilité : smartphone, tablette et ordinateur portable permettent d’être plus réactif et de travailler n’importe où et n’importe quand. Ainsi, les cadres sont joignables à tout moment et tentés de consulter leurs mails le soir ou le week-end.

Malgré l’accélération du blurring, 64% des cadres* français sont globalement satisfaits de l’équilibre pro/perso, même si un sur deux souhaiterait que leur entreprise fasse plus d’efforts pour faciliter l’articulation entre vie professionnelle et vie privée.

  1. Enquête de Cadreo sur la frontière pro-perso
  2. Etude d’Edenred sur le bien-être et la motivation des salariés
2 commentaires
  • Gilles VILLARD

    22 septembre 2015 à 11 h 30 min Répondre

    “La plupart des cadres et dirigeants cherchent à être rassurés et consultent téléphones, tablettes et ordinateurs régulièrement, en dehors du travail. « Qui est absent, tous les maux craint ou ressent. » Miguel de Cervantès.”
    Gilles VILLARD

  • flrorent

    24 septembre 2015 à 10 h 54 min Répondre

    Ces nouveaux outils TIC présentent des risques pour le nombre grandissant de cadres qui les utilisent intensivement: la prévention des risques professionnels des technologies de l’information et de la communication, voir : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=483

Laisser un commentaire