Meet our international experts in:

Quand les managers jouent la carte de l’innovation dans leurs pratiques

A l’heure où la tendance est à l’innovation, les entreprises doivent se réinventer pour perdurer et être compétitives. Les individus recherchent alors de plus en plus des structures audacieuses qui prônent une certaine créativité et authenticité. Parallèlement, peu de personnes font le lien entre innovation et management. C’est pourtant par les pratiques managériales que se situe la véritable (r)évolution !

Brève histoire du management

Le management est assez récent dans l’histoire de l’entreprise. Au départ, seul la productivité compte : pour augmenter la production, il faut embaucher et pour diminuer les charges, il faut licencier. Dans les années 80, le durcissement de la concurrence ainsi que la diversification des métiers amènent le Chef du Personnel à se questionner sur les questions de motivation et de performance de ses collaborateurs, ce qui donne naissance au Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales. Les travaux en gestion montrent alors l’importance du facteur humain dans l’implication au travail. La vision purement économique de l’Homme au travail est alors supplantée par une vision plus sociale. Et l’impact est important sur le management des équipes.

Le changement ? Plus facile à dire qu’à faire

Les facteurs de productivité et de retour sur investissement sont toujours les indicateurs de performance des entreprises. Alors, comment passer outre les « traditions managériales bien ancrées » ? Comment innover lorsque l’on est Manager ? Voici deux exemples d’innovations managériales pour tenter de combiner épanouissement et performance.

Thierry Gaillard, PDG de Mars Chocolat, organise toutes les six semaines une réunion d’environ 30 minutes intitulée « ça se discute », en référence à la fameuse émission télévisée. L’objectif : briser la glace avec les nouveaux entrants et répondre à toutes les questions de ses collaborateurs.

La dernière innovation à la mode, l’entreprise libérée ?

Le PDG de Zappos, le leader américain de la vente en ligne de chaussures, veut entretenir la convivialité et la proximité de ses équipes. Pour ce faire, il utilise une application informatique lui présentant chaque matin, lors de sa première connexion, la photo ainsi qu’une fiche de présentation de l’un de ses 1500 collaborateurs. Il s’agit de connaître ses salariés, même dans un contexte de forte croissance. Rappelons que Tony HSIEH s’est également fait un nom en supprimant ses lignes de management intermédiaires début 2015.

Ce sont des exemples parmi beaucoup qui prouvent qu’il est possible de réinventer son management et que cela influe sur la performance à long terme.

Le DRH, acteur majeur de l’innovation sociale

Les évolutions managériales sont propres à chaque entreprise. La remise en cause des pratiques actuelles sont souvent difficiles, certains managers ayant du mal à accepter que leur autorité soit perçue comme diminuée. Le DRH veillera alors à créer les conditions d’une réforme culturelle en rassurant afin de permettre aux managers et dirigeants de sentir libre de faire preuve d’audace, de persévérance et de patience pour pouvoir impulser cette transformation et contribuer à la pérennité de l’entreprise en passant par le bien-être de ses acteurs. Mais après tout, n’est ce pas le but premier d’un DRH ?

Pas de commentaires

Laisser un commentaire