Meet our international experts in:

Le Cerveau expliqué à mon petit-fils – Jean Didier VINCENT

Durée de lecture de cet article : 2 min

Professeur de physiologie à la faculté de médecine de l’université Paris XI, Jean-Didier VINCENT est membre de l’Institut (Académie des sciences) et de l’Académie de médecine. Dans cet ouvrage, il relate une part de ses échanges avec son petit-fils de 17 ans. Expliquer le cerveau à un enfant ou un adolescent, c’est une idée originale. Dans un premier temps, Jean-Didier VINCENT expose l’historique des différentes conceptions du cerveau, avant d’en venir aux dernières découvertes. Son exposé nous en apprend beaucoup sur cet univers incroyablement complexe.

Par contre, le titre est un peu accrocheur car sa lecture est parfois rébarbative. Certains passages sont clairs et pédagogiques, d’autres demandent à être relus plusieurs fois, tant il est vrai que le sujet est complexe. En effet, l’ouvrage est trop compliqué pour les enfants et peut laisser les adultes sur leur faim car le livre est finalement assez court. A découvrir néanmoins, car notre cerveau reste un étranger pour beaucoup d’entre nous et pourtant nous passons notre vie en sa compagnie ! Le cerveau contient plus de 100 milliards de neurones.

« J’ai écrit ce livre et je l’ai intitulé « Le cerveau expliqué à mon petit-fils », mais j’aurais pu l’appeler autrement tant le cerveau est un organe mystérieux, et pour tout le monde », indique le scientifique. « Et tout ceci n’est pas connecté au hasard. Il y a une structure intime de tous ces milliards de neurones et grâce à certaines méthodes, on peut enregistrer une seule cellule parmi ces milliards. Donc on a tout à découvrir, notamment les connections qu’entretiennent entre eux ces différents réseaux sous forme de neurones », conclut Jean-Didier VINCENT.


Qui est Jean Didier VINCENT ?

Jean-Didier VINCENT est un neurobiologiste et un neuropsychiatre français. Il est professeur de physiologie à la faculté de médecine de l’université Paris XI, et également membre de l’Institut (Académie des sciences) et de l’Académie de médecine. Jean-Didier VINCENT a dirigé l’Institut de neurobiologie Alfred-Fessard du CNRS de 1991 à 2004. Outre ses travaux scientifiques, il a écrit de nombreux ouvrages, dont « La Biologie des passions », qui ont trouvés un large lectorat. Jean-Didier VINCENT a beaucoup contribué au développement de la neuroendocrinologie qui comprend l’étude des intéractions entre les hormones et le système nerveux.

Tags :
Pas de commentaires

Laisser un commentaire