Meet our international experts in:

D’où vient le 360°, outil d’évaluation basé sur le feedback ?

Durée de lecture de cet article : 3 min

De l’entreprise au leadership

L’histoire commence au XXème siècle en Caroline du Nord (Etats-Unis), lorsque Lunsford Richardson, avec l’aide de son fils H. Smith Richardson, développe un remède maison qui décongestionne la poitrine, le fameux Vicks VapoRub, qui deviendra la Vick Chemical Company. Persuadé qu’un individu ne naît pas leader mais qu’il le devient, l’héritier de Vicks est à l’origine de la création du « Center for Creative Leadership » en 1970. Dédiée à l’évaluation et au développement du leadership des managers, les différentes recherches menées par l’institut sur les qualités managériales ont conduit à la mise au point du 360°.

L’outil 360° et la perception d’autrui

Véritable révélateur des perceptions d’autrui, les feedbacks du 360° apportent une connaissance plus fine des ressentis de l’entourage professionnel du manager, vis-à-vis de ses actes au quotidien. En effet, l’objectif initial n’est pas d’évaluer le salarié, mais de dépeindre les perceptions réciproques et les rapports qu’elles entrainent dans une entreprise donnée et dans une situation spécifique. Ainsi, le 360° ne propose pas de « vérité » sur les comportements du manager qui souhaite faire évoluer ses pratiques. Par contre, il fournit des informations sur la situation telle qu’elle est ressentie par son entourage professionnel.

Un levier du changement de comportement

L’être humain est par essence particulièrement sensible aux regards et aux comportements des autres. Ainsi, la conscience qu’un manager peut avoir sur la façon dont ses collaborateurs le perçoivent joue un rôle important sur ses comportements. D’une manière générale, un feedback extérieur sur les comportements managériaux offre une véritable opportunité de mieux cerner les atouts et les axes à développer d’un encadrant au niveau professionnel, voire personnel. Le 360° dépasse le cadre unilatéral de l’évaluation traditionnelle réalisée par le supérieur hiérarchique. Par conséquent, l’aspect multidimensionnel du feedback renforce la crédibilité des différentes perceptions. Ces retours permettent de faire « mûrir » le manager sur ses pratiques et de favoriser la mise en place d’un plan d’actions.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire