Meet our international experts in:

Tout savoir sur l’évaluation 360°

Durée de lecture de cet article : 3 min

Véritable feedback inversé, l’évaluation 360° se déploie ainsi auprès de profils ayant une interaction circulaire avec leur environnement, notamment les commerciaux, les managers et les cadres dirigeants (autour de qui gravitent un supérieur hiérarchique, des collègues, des subordonnés, des clients internes ou externes, des fournisseurs et des partenaires).

Avec comme objectif initial une connaissance des ressentis de son entourage professionnel, l’évaluation à 360° s’est développée sur les principes que l’être humain doit mieux connaître et évaluer les qualités manageriales pour les faire évoluer. La conscience qu’un manager peut avoir sur la façon dont ses collaborateurs le perçoivent joue un rôle important sur ses comportements. En effet, l’individu est naturellement sensible aux regards des autres. Ainsi, le 360° était à l’origine dédié au développement personnel. Aujourd’hui, environ 20% des entreprises utilisent cet outil pour évaluer les compétences et performances de ses encadrants.

Le 360° est élaboré sur-mesure par des cabinets conseils, en fonction d’un référentiel de compétences propre à chaque entreprise. L’entourage professionnel de l’évalué reçoit un questionnaire qui comporte entre 50 et 100 d’affirmations à coter sur une échelle : il s’agit de noter si le comportement en question est observé plus ou moins régulièrement dans la pratique. Pour recueillir des informations significatives, la mise en place de l’évaluation 360° doit permettre une quantité et une diversité suffisante des évaluateurs pour assurer l’anonymat aux personnes sondées. Plus l’entreprise communique sur les principes et les objectifs de la démarche, plus le 360° a des chances d’offrir de réels bénéfices à l’évalué qui doit être malgré tout préparé à l’évaluation. En effet, un manager peut être fortement déstabilisé par un décalage important entre sa perception et les ressentis de son équipe.

Pour conclure, l’exercice est délicat et la qualité de ses conclusions dépend de son exécution. La culture d’entreprise ainsi que la communication faite sur ce dispositif influent largement la réussite de l’évaluation 360. Pour rappel, cette démarche ne propose pas de « vérité » sur les comportements du manager, elle fournit par contre de nombreux éléments sur les ressentis de son entourage professionnel.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire