Meet our international experts in:

Donner et Prendre : la coopération en entreprise de Norbert ALTER

Durée de lecture de l’article : 6 min

Parmi les 60 livres en compétition, « Donner et Prendre » est l’un des quatre livres finalistes du Prix du livre RH 2010 Sciences Po/Syntec Recrutement. L’intérêt de ce livre est d’abord de fournir une analyse très pertinente du fonctionnement des entreprises contemporaines. Norbert ALTER s’intéresse en profondeur aux problématiques du don en donnant la parole aux cadres, employés, techniciens, etc.

Quand la coopération est histoire de don

Les relations de travail ne sont ainsi pas toutes régies par des contrats, mais par la coopération, l’échange de type don-contre don, dans lequel il faut donner, recevoir et rendre. Un individu donne pour exister. Cependant, le don subvertit l’ordre marchand, bouscule la hiérarchie et transgresse les règles établies, justement parce qu’il n’est pas modélisable. Les ouvrages de management préconisent généralement que salariés et employeurs soient quittes, plutôt que mutuellement endettés. Des entretiens que Norbert ALTER a menés, il ressort que le « mal-être » au travail proviendrait surtout de l’incapacité de l’entreprise à reconnaître la valeur des dons des salariés, les d’échanges informels dans l’entreprise étant souvent l’objet d’un déni. Ingratitude, déficit de reconnaissance sont les mots qui reviennent le plus souvent. Norbert ALTER montre que les pratiques coopératives, du partage de compétences aux gestes de solidarité sont en réalité profitables. Elles dessinent les contours d’une vraie « ingéniosité collective » que le management préfère ignorer, quand il ne lui fait pas la chasse. En effet, la coopération repose sur une rationalité qui n’a rien à voir avec la rationalité économique, puisqu’il s’agit justement de ne pas viser la maximisation de son gain personnel, mais d’aider les autres en prenant du temps à soi. Pour conclure, cet ouvrage constitue une bonne illustration de l’application des théories du don développées par la revue du MAUSS. Le travail de Norbert ALTER sur les relations de travail met bien en évidence le caractère ambivalent et contre intuitif du don. Ni complètement gratuit, ni calcul instrumental, il repose sur des normes et des attentes complexes qui structurent les relations professionnelles et déterminent l’efficacité des entreprises. Si Norbert ALTER est un spécialiste de l’étude du fonctionnement des entreprises, on pourrait étendre sa problématique à tout univers social, par exemple dans la famille. Seul regret dans cet ouvrage, l’auteur de semble pas s’être interroger sur les possibles variations de ces analyses d’un pays ou d’une culture nationale à l’autre.

Qui est Norbert ALTER ?

Sociologue français, Norbert ALTER revendique l’héritage de Marcel Mauss et de son fameux Essai sur le don (PUF, 2007). Cet ouvrage publié dans la collection « bibliothèque du MAUSS » s’inscrit parfaitement dans sa filiation, en faisant du don un rouage essentiel du bon fonctionnement des entreprises, déterminant le degré de coopération entre les salariés. En 2010, ce livre était sorti aux Éditions La Découverte-Mauss, désormais il est accessible en ligne.

Norbert ALTER est professeur de sociologie à l’Université Paris Dauphine, codirecteur du master Management, Travail et Développement social, et membre du laboratoire DRM (Dauphine Recherche en Management). Il a dirigé le CERSO (Centre d’Etudes et de Recherches en Sociologie des Organisations) de 2000 à 2008. Avant de rejoindre l’Université Paris Dauphine, il a été sociologue à France Telecom puis enseignant-chercheur au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers).

Ses travaux s’intéressent à la dynamique des organisations et à leurs acteurs. Norbert ALTER observe que la compétence collective repose sur le principe de « réciprocité élargie » : les individus au travail échangent pour être efficaces, pour créer des liens sociaux et pour « faire société ». Ses recherches éclairent également un paradoxe : le management s’évertue à mobiliser les salariés alors qu’il s’agit de tirer parti de leur volonté de donner.

 

RETOUR AUX ARTICLES

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.