Meet our international experts in:

 

Le marché du serious game prend de l’ampleur

Durée de lecture de cet article : 3 min

Encore méconnu il y a quelques années dans l’univers de l’entreprise, le phénomène du « Serious Game » séduit aujourd’hui de plus en plus de sociétés, qui l’intègre dans l’arsenal de leurs outils de formation. Le concept en soi est simple : il s’agit d’un jeu informatique ayant une finalité d’enseignement et/ou d’entraînement.

Un marché en plein développement

Depuis plus de 15 ans désormais, les Serious Game se sont considérablement développés. Pour rappel, ce marché en France était déjà estimé à plus de 40 millions d’euros en 2010, avec près d’une centaine d’éditeurs spécialisés dans la création et la mise en œuvre. De nombreuses marques ont déjà testé ce concept et se sont engagées dans des projets visant à exploiter le jeu vidéo au profit de la formation : L’Oréal, La Caisse d’Epargne, BNP Paribas, Renault, Axa, etc.

De la formation à l’entraînement

Rapidité, gestion du stress, coordination d’équipe, … de nombreuses dimensions peuvent être traitées et ce quasiment dans tous domaines d’activités. Ainsi, les secteurs intéressés sont très variés : la formation des forces de ventes, celle des managers pour acquérir des compétences managériales ou comportementales par exemple. Ainsi, les Serious Games sont désormais utilisés dans des univers plus inattendus, comme celui du secteur médical, par exemple pour accompagner des processus de rééducation.

L’impact sur la génération Y

L’essor du Serious Game profite également d’une tendance de fond de la gamification de nos sociétés développées. Il séduit donc tout particulièrement la génération Y qui a grandi à l’ère de l’informatique et du web. Favorisant l’attractivité et l’interactivité, ce support convivial peut stimuler un talent, en allégeant le côté répétitif de l’entraînement. Toutefois le Serious Game ne peut se suffire à lui-même et il reste un complément à la formation en présentielle, ne pouvant remplacer un formateur. Pour apprendre à mener un entretien annuel d’évaluation, les collaborateurs de BNP Paribas et d’EDF bénéficient d’une formation mixte (blended) dans lequel le Serious Game côtoie d’autres outils classiques d’apprentissage (présentiel, jeu de rôles…).

 


 

Pas de commentaires

Laisser un commentaire