ACCUEIL » ARTICLE » Recruter avec votre réseau et ses liens faibles

Recruter avec votre réseau et ses liens faibles

Partager

Auteur

6 novembre 2012

Temps de lecture : 3 minutes

 

Le réseau est parfois nécessaire pour trouver la perle rare. Nous savons tous comment fonctionne le « piston » ou encore la cooptation. Cependant, Maryline BOURDIL nous propose d’aller encore plus loin dans l’analyse et la compréhension du fonctionnement d’un réseau.

 

Recruter en réseau

 

La nécessité de recruter la bonne personne pour le bon emploi peut devenir un réel casse-tête pour le DRH ou le DG lorsque les compétences recherchées sont rares.

Ces compétences rares doivent parfois être trouvées loin du marché de l’emploi sur lequel se focalise habituellement le recruteur. Par exemple, ce peut être le cas pour un haut potentiel ou pour un emploi extrêmement technique.

 

Liens faibles, la force de votre réseau

 

Il est possible d’appréhender le réseau grâce à la notion de force des liens. « La force d’un lien est une combinaison (probablement linéaire) de la quantité de temps, de l’intensité émotionnelle, de l’intimité (la confiance mutuelle) et des services réciproques qui caractérisent ce lien » (Granovetter, 1973, p. 46).

Schématiquement, un lien faible serait un connecteur entre différents groupes sociaux et donc entre sources d’opportunités de recrutement différentes.

Granovetter propose une vérification empirique de l’hypothèse de la force des liens faibles auprès de 300 personnes ayant récemment trouvé un emploi. Il montre comment les liens forts provoquent une certaine fragmentation sociale, c’est-à-dire un éclatement des individus en « cliques ».

Ces cliques communiquent peu avec le monde extérieur et ne peuvent donc pas échanger d’informations avec d’autres groupes.

En revanche, les liens faibles permettent aux individus de saisir certaines opportunités comme des ouvertures vers d’autres « cliques » et, donc, dans notre cas de figure, vers d’autres informations sur des recrutements potentiels.

Autrement dit, les liens faibles donnent davantage accès à des contacts inédits et des informations renouvelées. Par conséquent, ne négligez pas vos liens faibles car ils sont des moyens essentiels de trouver peut-être la perle rare que vous recherchez !

Cet article est rédigé en collaboration avec Maryline Bourdil et Mickaël Géraudel, tous deux Enseignant-Chercheurs au sein du Groupe Sup de Co Montpellier Business School.

 

Qui est Maryline BOURDIL ?

 

Maryline BOURDIL est enseignante-Chercheur en Gestion des Ressources Humaines à Montpellier Business School. Après un Doctorat en Sciences de Gestion, à l’Université Montpellier II en 2007, elle travaille notamment sur les sujets de la confiance en soi et de l’entrepreneuriat féminin. Elle est également membre de la British Academy of Management (BAM) depuis 2009. Maryline BOURDIL intervient dans le domaine de la Gestion des Ressources Humaines et Management des Hommes.

Présentation sur une étude de l‘entrepreneuriat au sein des prisons.

 

 

 

ALLER PLUS LOIN …  

 

Quelques soient vos objectifs, nous pouvons vous aider à attirer, motiver et trouver les talents adéquats. Pour nous contacter, utilisez le formulaire de contact ou écrivez-nous directement sur contact@apostrof.fr

RETOUR AUX ARTICLES

 

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quelques ressources liées
Share This