ACCUEIL » DÉVELOPPER » Manager la génération YZ

Manager la génération YZ

Partager

Auteur

31 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

 

Dernièrement, nous avons souvent entendu parler de la  « génération Y » avec son rapport différent à la hiérarchie ou son utilisation des nouvelles technologies au travail. Commençant leur vie une télécommande à la main et une souris dans l’autre, la nouvelle génération est arrivée sur le marché du travail et transforme profondément les organisations.

 

Manager une nouvelle génération

 

Les 25/30 ans d’aujourd’hui sont devenus, en un quart de siècle, la génération du chaos, spectateurs d’un monde en bouleversement et acteurs malgré eux d’une société en pleine mutation.

Internet et les nouvelles technologies n’ont pas de secret pour eux, le chômage, la pollution et le terrorisme ne leur font pas peur. Une génération qui rêve peu mais espère beaucoup !

Les 25/30 ans s’attendent à connaître le chômage même s’ils déclarent être confiants dans leur avenir professionnel, forts de leurs trois ans de formation (en moyenne) de plus que leurs aînés de dix ans. 

 

Manager des nouvelles attentes

 

Contrairement à toutes les générations précédentes, ils conçoivent la société comme conflictuelle par nature. Ils gèrent les menaces avec maîtrise, ont développé une certaine débrouillardise et opèrent les aménagements nécessaires pour faire avec.

Ils ne veulent pas faire la révolution.  Ultra lucides, un peu fatalistes, ils aspirent simplement à un peu de stabilité.

Façonnés par la révolution numérique, ainsi que par des problématiques environnementales, politiques et familiales, cette génération ne ressemble pas aux précédentes.

Conception de l’effort, fidélité à l’organisation, vision de leur carrière, place du travail dans leur vie, acceptation de l’autorité sont autant de sujets qui suscitent surprise et incompréhension chez les managers d’aujourd’hui.

 

Trouver un équilibre

 

Enfants de parents sur-investis dans leur travail, de ce fait peu présents auprès d’eux, ou au contraire ayant été mis au placard après des années de bons et loyaux services, ils ont développé une plus grande lucidité vis-à-vis du marché du travail et des organisations que les générations précédentes.

Ils ont déjà eu, bien avant leur entrée dans la vie active, un avant-goût de la précarité professionnelle.

Dans une volonté de se réaliser personnellement, ils cherchent leur voie de façon hédoniste : expérimenter, changer de poste, envisager d’autres alternatives, tout en ménageant leur bien-être personnel.

L’organisation est un moyen de développer leur employabilité. Leur comportement est une réaction à ce monde qu’ils ont toujours connu en crise.

 

ALLER PLUS LOIN …  

 

Quelques soient vos objectifs, nous pouvons vous aider à attirer, motiver et trouver les talents adéquats. Pour nous contacter, utilisez le formulaire de contact ou écrivez-nous directement sur contact@apostrof.fr

RETOUR AUX ARTICLES

 

 

 

 

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quelques ressources liées
Share This