Prêt à passer à l’action et à vous inscrire à notre newsletter ?

ACCUEIL » ÉVALUER » L’hypersensibilité chez les hauts potentiels

L’hypersensibilité chez les hauts potentiels

Portrait-Virginie-GRAZIANI
Virginie Graziani
Gestion des Talents & Synergologue

Expert dans l’évaluation et le développement des ressources, des compétences et potentiels, Apostrof vous aide à prendre les bonnes décisions de recrutement, d’entretiens annuels, de formation professionnelle, d’organisation des opérationnels, de gestion des carrières et d’évolution professionnelle, plans de succession et hauts potentiels.

22 novembre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

 

De nombreuses spécificités propres aux hypersensibles sont également partagées par les hauts potentiels. D’ailleurs, ce qui est vrai chez l’hypersensible l’est peut-être encore plus pour les individus à haut potentiel : une perception accrue, une empathie couplée à une intuition, voire une captation même involontaire parfois handicapante.

 

Complétez vos connaissances :
Le Livre Blanc : L’Assessment Center, un levier du Talent Management.

 

Qu’est-ce que le haut potentiel ?

 

Surdoué, précoce, zèbre, douance, les personnes douées d’une intelligence dite « supérieure à la moyenne » sont aujourd’hui communément appelées « haut potentiel ». Si les études sur la question ont beaucoup évolué ces dernières décennies, l’image sociale biaisée et les stéréotypes sont encore bien ancrés.
Déjà le concept d’intelligence est bien plus complexe que nous l’imaginons. En effet, nous ne sommes pas doués en tout et en toutes circonstances. De plus, l’image du haut potentiel est souvent faussée, car stéréotypée et péjorative.
Au-delà du fait que posséder un QI élevé n’est pas synonyme de réussite et de bonheur, il ne s’agit pas tellement d’être quantitativement plus intelligent, mais bien plus d’avoir un fonctionnement intellectuel qualitativement très différent.
La question du haut potentiel se pose avant tout en termes de spécificités émotionnelles et cognitives. Tous les hauts potentiels sans exception sont des êtres particulièrement sensibles, émotionnels, réactifs, envahis. En un sens, ce sont tous des hypersensibles.
Les ouvrages sur la question sont unanimes et abordent largement le sujet car c’est ce qui leur pose le plus de problèmes pour se construire, pour s’adapter au monde, pour gérer toutes les autres spécificités propres à un cerveau qui carbure à plein régime.

 

 

Le HP perçoit plus donc ressent plus

 

Étonnamment, c’est le travail de recherche sur les hauts potentiels qui a en partie fait avancer la réflexion sur l’hypersensibilité. Aussi, les professionnels spécialisés dans la douance deviennent souvent également spécialiste du phénomène de l’hypersensibilité.
La particularité première de l’enfant doué est une captation accrue du monde, d’abord au travers de ses sens, dont certains sont littéralement sur-développées dès la naissance. Il vit dans un bombardement continuel d’informations dont il a un mal fou à se protéger.
C’est donc une perception trop intense, trop subtile et incontrôlable des stimuli extérieurs qui devient l’une des sources premières de son hypersensibilité. D’autres facteurs rentrent en compte : un perfectionnisme extrême, une estime de soi basse, une difficulté à prendre une décision, un sentiment de décalage, etc.
Cependant, l’une des sources premières de souffrance est bien cette incapacité à trier les informations entrantes. Ils vivent sans filtre alors dans un monde amplifié. Ils deviennent  ainsi des hypersensoriels, des hyper émotionnels et envahis par peur propre pensée, les trois catégories de l’hypersensibilité.
Ainsi, de nombreux cliniciens intuitent un lien entre la sensibilité et la douance. En 2015 et en 2018, deux études ont néanmoins validé que 77% et 87% des personnes surdouées étaient concernées par la haute sensibilité. De plus, il semblerait qu’une part importante des hypersensibles s’avère être haut potentiel sans le savoir.

 

 

De l’empathie à l’intuition incontrôlée

 

Si une empathie exacerbée est une conséquence inévitable chez les hypersensibles, c’est aussi le cas chez la plupart des hauts potentiels. Et cela se couple à une intuitivité aussi riche qu’envahissante, où les affects de l’autre son absorbés, sans en comprendre le chemin.
En découle un processus rarement abordé qui consiste à voir même quand ce que l’autre essaie de cacher, c’est-à-dire vivre quotidiennement ce drame de savoir exactement ce que ressentent les gens sans qu’ils aient envie que vous le sachiez et sans que vous n’ayez rien demandé non plus.
Capter les signaux subtils d’émotions chez un ami par exemple (les traits tirés, le léger soupir) oblige à remarquer son mal être alors même que ce dernier s’efforce de le dissimuler. Ainsi, cela empêche tout repos même quand un proche cherche à nous épargner. Voire faire intrusion dans son intimité.
Paradoxalement, certains HP peuvent donner l’impression d’un manque d’empathie, mais c’est encore la conséquence d’un mécanisme de défense face à un monde et une pensée trop envahissante.
Parfois la caractéristique spécifique des HP d’être particulièrement rationnels leur permet d’éviter de prendre en compte les émotions dans leur analyse. Encore une fois, nous remarquons que cela est parfois le cas chez l’hypersensible.

 

 

En conclusion, malgré les évolutions de la recherche, les stéréotypes subsistent. La douance et l’hypersensibilité sont des sujets complexes sur lesquels même les psychologues ne sont pas tous d’accord. Aussi, le haut potentiel ne se résume pas à une intelligence particulièrement fine, encore moins à une réussite assurée. Au contraire, les spécificités cognitives, comportementales et émotionnelles sont bien plus saillantes que les facilités intellectuelles. Ainsi, la combinaison de l’empathie et de l’intuition se retrouve chez la plupart des hauts potentiels hypersensibles.

 

 

 

La méthodologie de l’Assessment Center

 

L’Assessment Center est une méthodologie qui utilise la mise en situation professionnelle afin de sonder les compétences et potentiels d’un collaborateur ou d’un candidat. L’objectif est de comprendre les dynamiques sous-jacentes des comportements personnels, relationnels et managériaux pour prédire une capacité à réussir dans une fonction.

Pour un collaborateur en poste, il s’agit soit de réaliser cette démarche en amont de formation, dans le cadre d’une mobilité interne ou d’un passage cadre, ou encore dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle organisation, basée sur les compétences et le potentiel de développement d’un individu et de la complémentarité d’une équipe.

 

Guide L'Assessment Center un levier du talent management

 

 

 

 

 

 

 

 

ALLER PLUS LOIN …

Pour en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous aider à attirer, motiver et trouver les talents adéquats, veuillez nous contacter via le formulaire de contact ou sur contact@apostrof.fr 

 

 

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos articles inspirants dans votre boîte de réception toutes les deux semaines.

DÉCOUVREZ D’AUTRES SOLUTIONS DE GESTION DES TALENTS

Share This