Prêt à passer à l’action et à vous inscrire à notre newsletter ?

ACCUEIL » ÉVALUER » Hypersensibilité : point clé du haut potentiel

Hypersensibilité : point clé du haut potentiel

Portrait-Virginie-GRAZIANI
Virginie Graziani
Gestion des Talents & Synergologue

Expert dans l’évaluation et le développement des ressources, des compétences et potentiels, Apostrof vous aide à prendre les bonnes décisions de recrutement, d’entretiens annuels, de formation professionnelle, d’organisation des opérationnels, de gestion des carrières et d’évolution professionnelle, plans de succession et hauts potentiels.

19 juillet 2022

Temps de lecture : 5 minutes

 

L’hypersensibilité est l’une des caractéristiques clés des profils hauts potentiels. Cependant, contrairement aux idées reçues il ne s’agit pas d’hyper-émotivité même si les hauts potentiels font face pour la plupart d’entre eux à un trop-plein d’informations et de ressentis. Pour autant, même les sensations positives sont amplifiées parfois jusqu’à l’envahissement.

 

Complétez vos connaissances :
Le Livre Blanc : L’Assessment Center, un levier du Talent Management.

 

Une captation accrue des sens

 

A priori, le surdoué est considéré en termes de capacité cognitive surdéveloppée, de don exacerbé dans des domaines spécifiques. Or, il est maintenant acquis que la question du haut potentiel se pose surtout en termes de spécificités émotionnelles et sensitives.
La définition du terme « sensibilité »  est la suivante : « Propriété des êtres vivants supérieurs d’éprouver des sensations, d’être informés, par l’intermédiaire d’un système nerveux et de récepteurs différenciés et spécialisés, de modifications du milieu extérieur ou de leur milieu intérieur et d’y réagir de façon spécifique et opportune. » (Source : Centre national des ressources textuelles et lexicales).
En faisant preuve d’hypersensibilité, le haut potentiel montre surtout une hyperception des stimuli extérieurs, c’est-à-dire, une exacerbation des sens. La vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût, tous les sens ne sont pas touchés par le phénomène, mais la plupart des perceptions sont comme amplifiées.
Le nom scientifique est l’hyperesthésie. Ainsi, la spécificité première de l’hypersensibilité n’est pas l’hyperémotivité, mais une captation accrue du monde, au travers de ses sens, dont certains sont littéralement « surdéveloppées » et ce, dès la naissance.
C’est de là que naît, entre autres, une propension à ressentir plus au sens large, à vivre sur le fil des émotions, car les informations extérieures sont perçues avec plus de finesse, plus d’intensité et provoquent un regard sur le monde particulier.

 

Un envahissement émotionnel

Ainsi, la vie quotidienne du haut potentiel peut prendre, chez certains, la forme d’un bombardement continuel d’informations, dont il n’est pas toujours aisé de se protéger. Cette perception subtile et trop intense des stimuli extérieurs devient l’une des sources premières de ses forces et de ses fragilités.
Mais la plupart d’entre eux parlent surtout « d’envahissement ». Le tic-tac d’un réveil qui pousse à se relever et à cacher ce dernier au fond d’un tiroir, le clignotement d’un réverbère dans la rue qui empêche de suivre une conversation, une odeur légère devenant entêtante jusqu’à la nausée. Tout ce qui est capté par nos 5 sens peut devenir source d’embarras, voire de mal-être physique.
A cela s’ajoute un envahissement émotionnel. Toutes les émotions sont exacerbées : la mélancolie devient morbidité, la vexation devient un affront, la colère se transforme en rage. Qu’il s’agisse de sensations, d’émotions positives ou négatives, elles ressemblent à un trop plein dont le surdoué ne sait quoi faire.
Cette hypersensibilité du haut potentiel est donc au cœur de son fonctionnement, source de ses difficultés à se construire, à s’adapter au monde, à nouer des relations. Ainsi, ce qui les caractérisent c’est de trop ressentir le monde qui les entoure, ce qui peut donner aux autres l’impression que ces sont des êtres venus d’ailleurs.

 

Une richesse au quotidien

 

Ces personnes qui vivent sans filtre dans un monde « amplifié » ont bien souvent du mal à exister avec cette particularité. Être hypersensoriel, hyperémotionnel et envahi par sa propre pensée ne facilite pas la tâche du quotidien.
Si nous ne pouvons pas réellement diviser les émotions en deux catégories distinctes (les positives et les négatives) car elles sont toutes liées entre elles, nous pouvons cependant noter que les sensations et émotions négatives n’ont pas l’apanage de l’intensité, le phénomène se posant pour tout le panel des affects humains.
La joie, le rire, l’émerveillement peuvent s’avérer tout autant exacerbés. Vivre, voir et entendre plus fort sont des ressentis assez rares dans des vies plus banales. La contemplation d’un paysage qui émeut aux larmes, une tour qui brille la nuit faisant toucher du doigt l’immensité, une musique qui remplit l’âme jusqu’à l’impression de déborder.
Parfois, cela pousse le haut potentiel à cherche ce trop-plein, celui-là même qui l’envahit d’ordinaire car il prend également du plaisir à s’y plonger. L’hypothèse la plus fréquente est d’ailleurs que cette hypersensibilité produit les fameux dons du haut potentiel. Cela couplé à une captation particulièrement fine des détails et des structures logiques, nous avons tous les ingrédients pour un sentiment d’existence particulièrement intense et riche.

 

 

En conclusion, l’hypersensibilité apporte une captation plus fine et plus intense des déclencheurs extérieurs. Et c’est de là que découle une propension à ressentir le monde de manière amplifiée. Cependant, cela procure au haut potentiel un trop-plein constant dans leur fort intérieur. Sans filtre pour amoindrir les signaux captés, les émotions débordent et parfois procurent un certain mal-être. Le ressenti des hauts potentiels en dents de scie leur permettent également de toucher des sommets.

 

 

La méthodologie de l’Assessment Center

 

L’Assessment Center est une méthodologie qui utilise la mise en situation professionnelle afin de sonder les compétences et potentiels d’un collaborateur ou d’un candidat. L’objectif est de comprendre les dynamiques sous-jacentes des comportements personnels, relationnels et managériaux pour prédire une capacité à réussir dans une fonction.

Pour un collaborateur en poste, il s’agit soit de réaliser cette démarche en amont de formation, dans le cadre d’une mobilité interne ou d’un passage cadre, ou encore dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle organisation, basée sur les compétences et le potentiel de développement d’un individu et de la complémentarité d’une équipe.

 

Guide L'Assessment Center un levier du talent management

 

 

 

 

 

 

 

 

ALLER PLUS LOIN …

Pour en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous aider à attirer, motiver et trouver les talents adéquats, veuillez nous contacter via le formulaire de contact ou sur contact@apostrof.fr 

 

 

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos articles inspirants dans votre boîte de réception toutes les deux semaines.

DÉCOUVREZ D’AUTRES SOLUTIONS DE GESTION DES TALENTS

Share This