Meet our international experts in:

Les émotions d’un coup de tête

Durée de lecture de cet article : 6 min

Et voici le temps où la technologie est mise au service de la compréhension du langage du corps, et plus particulièrement du visage. En effet, depuis quelques années nous voyons arriver sur le marché des logiciels ayant pour objectif de décortiquer nos expressions faciales pour la bonne compréhension des émotions qui nous traversent. Tous les grands s’y mettent, tout simplement car cela représente un marché colossal en termes de potentiel. Comme nous adorons les innovations chez Apostrof, nous étudions sérieusement ces nouveaux outils : voici nos réflexions et avis sur la question.

Comment fonctionnent ces nouveaux outils et quels avantages en tirer ?

En une fraction de seconde, nous sommes traversés par de nombreuses pensées et émotions. C’est pourquoi l’ensemble de nos comportements non-verbaux est si difficile à prendre en compte dans sa globalité. Pour simplifier « nous sommes toujours en train de bouger » que cela soit de manière consciente pour certains de nos gestes mais également de façon non consciente. En effet, vous ne savez jamais à quel moment vos pupilles se dilatent ou se rétractent par exemple. Afin d’analyser ces milliers de paramètres qui peuvent être observés sur un ou plusieurs locuteurs, de nombreux laboratoires de recherche travaillent sur des logiciels capables de réaliser ces observations de manière automatique et de traduire ces dernières en données exploitables.

L’énorme avantage de ces technologies repose tout d’abord sur leur usage. Facile à mettre en œuvre, même pour un non expert, le logiciel « gère » seul l’observation et l’analyse des expressions faciales. Il vous suffit donc de filmer en direct ou d’utiliser la vidéo en différé si vous souhaitez avoir recours à ce genre d’outil. La plateforme identifie automatiquement les déplacements des muscles du visage et associe en temps réel les émotions correspondantes. L’outil offre la possibilité de réaliser l’analyse de plusieurs personnes à la fois, ce qui est pratique dans un contexte d’échange à deux ou collectif.

Cela permet de repérer plus aisément les expressions faciales et ce, sur plusieurs personnes à la fois, pour offrir une multi-analyse dans une situation donnée. Ces logiciels ont pour objectif de décrypter les émotions d’interlocuteurs pendant un échange. Comme la plateforme précise tous les sentiments qui traversent les locuteurs, elle peut offrir une base intéressante pour une première analyse des émotions.

Quelle pertinence de la lecture des émotions en instantané ?

Malgré des avantages incontestables, il s’agit également d’évaluer la pertinence de l’utilisation de ces détecteurs automatiques d’émotions. En effet, comment mettre à profit la lecture seconde par seconde des émotions qui traversent le visage de votre interlocuteur ? C’est un fait, l’être humain est un véritable générateur d’émotions. Alors toutes les émotions affichées sont-elles pertinentes à prendre en compte ? Dans la vie de tous les jours, notre capacité à appréhender l’émotion de l’autre nous permet de nous adapter en conséquence et donc d’optimiser notre communication et la relation en question.

Dans l’interprétation des expressions faciales, toute la question est de savoir si les émotions indiquées sont représentatives de ce qui est réellement en train de se passer. En effet, il est fréquent que nous cherchions à masquer certaines de nos émotions, à en afficher d’autres qui nous paraissent plus appropriées dans une « fonction » ou un « rôle » que nous endossons. Enfin, nous pouvons ne pas être conscient d’une émotion car cette dernière est masquée par une seconde émotion plus forte et qui l’emporte alors sur notre visage … Ainsi, c’est effectivement « utile » de lire ces émotions, cependant il faut ensuite savoir à quoi elles sont rattachées exactement. N’oublions pas que les disciplines dont l’objet est centré sur le langage corporel telle que la Synergologie prennent également en compte la partie cognitive des éléments observés. Enfin, ces logiciels ne sont pas programmés pour détecter des mouvements subreptices de la bouche par exemple (mouvement inconscient et donc non contrôlable) également indicateur d’un décalage entre le ressenti et l’attitude affichée qu’elle soit non-verbale ou verbale.

 

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.