Prêt à passer à l’action et à vous inscrire à notre newsletter ?

ACCUEIL » ÉVALUER » Haut potentiel et hyperempathie : un rapport intense à l’autre

Haut potentiel et hyperempathie : un rapport intense à l’autre

Portrait-Virginie-GRAZIANI
Virginie Graziani
Gestion des Talents & Synergologue

Expert dans l’évaluation et le développement des ressources, des compétences et potentiels, Apostrof vous aide à prendre les bonnes décisions de recrutement, d’entretiens annuels, de formation professionnelle, d’organisation des opérationnels, de gestion des carrières et d’évolution professionnelle, plans de succession et hauts potentiels.

21 juin 2022

Temps de lecture : 5 minutes

 

L’hyperempathie est l’une des caractéristiques que nous retrouvons souvent chez les profils hauts potentiels qui ressentent d’ailleurs à l’intérieur d’eux les émotions qui ne leur appartiennent pas. Nous vous proposons de découvrir à quel point cela peut être une force dans le rapport à l’autre lorsque cette tendance est suffisamment régulée.

 

Complétez vos connaissances :
Le Livre Blanc : L’Assessment Center, un levier du Talent Management.

 

Une captation émotionnelle subtile

 

L’hypercaptation est intimement liée à la captation des émotions. En effet, les émotions sont exprimées par notre corps, des signaux subtils mais réels. Du coup, lorsque nous percevons tous les détails, nous captons également l’état émotionnel de notre interlocuteur. C’est la base de l’empathie : capter, comprendre et ressentir en soi l’émotion ambiante.
Parfois, cette empathie peut prendre des proportions hors du commun pour le haut potentiel qui perçoit les épaules affaissées, la crispation de la mâchoire, le regard qui fuit, etc. Il s’agit également de comprendre que la plupart du temps, la personne décode malgré elle, sans même qu’elle s’en rende compte.
Aussi, ce qui déstabilise le plus dans l’empathie exacerbée, c’est que la personne sait ce que l’autre ressent, sans avoir conscience du chemin par lequel cette connaissance s’est faite si évidente. Il s’agit donc à la fois d’une force incroyable, tout comme d’un bagage lourd à porter dans certaines occasions.
Cela permet aux hauts potentiels d’aider l’autre avec beaucoup de finesse. Ils sont d’ailleurs connus pour être de très bons amis quand ils ouvrent la porte. Cependant, pour la personne en elle-même, cela peut devenir ingérable et la pousser à se refermer sur elle-même.

 

Un envahissement émotionnel

 

Le processus de l’empathie se structure en plusieurs phases : la captation des signaux, la capacité à se mettre à la place de l’autre et, enfin, la tendance à ressentir lesdites émotion comme si elles étaient les siennes. Il y a une différence énorme entre capter et absorber.
Aussi, certaines personnes arrivent à saisir intellectuellement ce qui se passe chez un proche sans se laisser envahir. Cependant, la plupart des hauts potentiels qui font preuve de cette hyperempathie se voient fréquemment noyés par le trop-plein d’émotions : l’ambiance d’une réunion, l’anxiété d’un collègue ou la frustration d’un manager.
D’autant plus qu’il est déjà difficile de gérer ses propres émotions pour un hypersensible, alors cela fait beaucoup d’avoir à composer constamment avec celles des autres. A l’instar des enfants, il s’agit d’être une véritable éponge émotionnelle jusqu’au débordement.
En effet, il y a une limite à ce qu’une personne peut ressentir à l’intérieur de soi, ce qu’elle peut porter en général. Sans compter que ce phénomène tend à faire de ces personnes les amis que nous allons voir lorsque nous avons un problème, oubliant au passage qu’elles-même peuvent se trouver dépassées par leur propre vécu.
Enfin, si cette capacité hors du commun est souvent appréciée, elle est aussi parfois mal vécu par l’entourage. Tout d’abord, car elle peut s’avérer magique, voire intrusive. Ensuite, dans certains cas, elle empêche la personne à haut potentiel de ne pas passer à côté et/ou de fermer les yeux quand un proche désire ne pas partager ses émotions.

 

L’empathie : un atout, quand elle est maîtrisée

 

Il est important de noter qu’il y a autant de façons d’être haut potentiel que de profils HP.  Certains sont des loups solitaires, d’autres des extravertis, certains s’entourent d’une bande d’amis, d’autres réduisent leurs relations à quelques intimes.
Dans tous les cas, l’empathie est à la base même de la relation. Cette spécificité de l’hypersensible permet de tisser des liens intenses, de mettre en place des relations riches et durables. Être à l’écoute, être de bon conseil, comprendre l’autre dans ce qu’il traverse, voilà bien des qualités lorsque l’individu est bien entouré.
Aussi, il s’agit de choisir son entourage personnel et professionnel avec soin afin que cette capacité d’écoute et d’aide ne se retourne pas contre le haut potentiel. Il faut ainsi veiller à s’entourer de gens bienveillants, à éviter les personnes qui pompent l’énergie des autres.
En effet, cette capacité à capter les émotions participe à rendre la personne particulièrement à l’écoute du monde et de ses réalités. Ayant un besoin fondamental de justice, le haut potentiel a tendance à être, si ce n’est engagé, au moins sensible aux causes : la maltraitance, la misère, etc. Il est donc relativement bienveillant avec l’autre, et nous le retrouvons souvent dans des métiers d’aide à la personne ou au management d’équipes.

 

 

En conclusion, les hauts potentiels sont capables de percevoir avec une grande finesse les signaux, les détails et du coup les émotions. Cette hyperempathie peut être d’ailleurs particulièrement exacerbée chez certains. Pour autant, la personne sait ce que ressent l’autre, mais sans savoir comment. Aussi, cela peut entraîner un envahissement lorsque l’individu ne sait pas réguler. Cela représente donc une force lorsque cette dernière est équilibrée.

 

 

 

La méthodologie de l’Assessment Center

 

L’Assessment Center est une méthodologie qui utilise la mise en situation professionnelle afin de sonder les compétences et potentiels d’un collaborateur ou d’un candidat. L’objectif est de comprendre les dynamiques sous-jacentes des comportements personnels, relationnels et managériaux pour prédire une capacité à réussir dans une fonction.

Pour un collaborateur en poste, il s’agit soit de réaliser cette démarche en amont de formation, dans le cadre d’une mobilité interne ou d’un passage cadre, ou encore dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle organisation, basée sur les compétences et le potentiel de développement d’un individu et de la complémentarité d’une équipe.

 

Guide L'Assessment Center un levier du talent management

 

 

 

 

 

 

 

 

ALLER PLUS LOIN …

Pour en savoir plus sur la manière dont nous pouvons vous aider à attirer, motiver et trouver les talents adéquats, veuillez nous contacter via le formulaire de contact ou sur contact@apostrof.fr 

 

 

Partager

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos articles inspirants dans votre boîte de réception toutes les deux semaines.

DÉCOUVREZ D’AUTRES SOLUTIONS DE GESTION DES TALENTS

Share This